Iran: les femmes en première ligne

Les images du mouvement de contestation iranien depuis le 12 juin ont montré que beaucoup de femmes avaient participé aux manifestations. Elles avaient déjà participé activement à la campagne électorale dans un pays où, juridiquement, elles ne valent que la moitié d’un homme. Le temps de la rébellion symbolique qui passait par les vêtements ou le maquillage est révolu.

 Les témoins sur place le font remarquer, les femmes étaient présentes – presque d’égal à égal – avec les jeunes hommes lors des manifestations, même quand celles-ci prenaient un tour violent. Par exemple en ramassant des pierres à jeter, même lorsque les forces de sécurité ont employé des armes à feu pour réprimer les protestations.

Déjà, durant la campagne électorale, les Iraniennes avaient pris un rôle qu’elles n’avaient jamais joué jusque-là. La femme de Mir Hossein Moussavi, Zahra Rahnavard, a tenu ses propres meetings et s’est montrée main dans la main avec son mari, un geste rare en Iran. L’épouse de Mehdi Karoubi, Fatemeh, avait fait de même. Elle est d’ailleurs une des figures du féminisme iranien et dirige un magazine féminin. Son mari était allé plus loin que Moussavi dans ses propositions en faveur des femmes en proposant l’interdiction de la polygamie. De nombreux observateurs pensaient que, quoi qu’il arrive après l’élection, ce mouvement jouerait un rôle favorable aux droits des femmes.

 Selon des témoins, elles ont été une cible délibérée pour les milices bassidjis. Elles sont tombées aux côtés des hommes et ont contribué à la médiatisation du mouvement. Surtout après la mort de Neda Agha Soltan, présentée comme la première femme-martyr du mouvement après que la vidéo de sa mort a fait le tour d’Internet.neda.jpg

Quel que soit le président qui sortira des événements actuels en Iran, le sort des femmes pourrait en être modifié. D’aucuns craignent un violent retour en arrière si Ahmadinejad conserve le pouvoir, son premier mandat ayant été marqué par de nouvelles restrictions des droits des femmes. Mais selon le chercheur Farhad Khosrokhavar, « la cassure s’est effectuée à parité ». « Pour que les droits des femmes évoluent, il faudra qu’elles revendiquent leurs droits. Mais le premier pas est franchi. L’égalité totale est encore loin, mais symboliquement quelque chose s’est produit qui pourrait faire bouger l’ensemble du système. »


Archives pour la catégorie actualité

La Lettonie face à la crise. Un pays très touché par la crise

lettonie.jpg

Plus de 5 000 personnes ont défilé le 18 juin à Riga pour manifester contre les mesures d’austérité qui s’accumulent en Lettonie pour tenter d’endiguer une crise d’une ampleur exceptionnelle. Les secteurs de la santé et de l’éducation sont particulièrement touchés. Mercredi, le ministre de la santé, Ivars Eglitis, a présenté sa démission, après avoir fait le constat que L’Etat ne sera plus capable de fournir des services de soins à la plupart des Lettons. « En tant que médecin, je ne peux pas l’accepter« , a-t-il déclaré.

La situation est de plus en plus tendue après le vote par le Parlement le 16 juin d’un nouveau plan d’austérité qui prévoit une réduction budgétaire de 500 millions de lats (718 millions d’euros), soit environ 10 % du budget. « Le pays a été sauvé de la banqueroute », a déclaré le premier ministre, Valdis Dombrovskis, au lendemain du vote. Mais à quel prix, et pour combien de temps ? Le salaire minimum est baissé de 20 %, à 140 lats (200 euros).

Afin d’obtenir l’aide du Fonds monétaire international (FMI) et de la Commission européenne, dont le prochain versement de 1,2 milliard d’euros devrait intervenir à la mi-juillet, le gouvernement s’est résigné à amputer les retraites de 10 % alors qu’il s’était engagé à ne pas y toucher. Cette amputation des pensions, déjà faibles, doit être vue comme un geste désespéré du gouvernement.

A partir du 1er septembre, les salaires des enseignants seront réduits de 50 %. En mars, la ministre de l’éducation, Tatjana Koke, avait déclaré au Monde espérer que les enseignants les plus âgés partent à la retraite. « Celles-ci ne sont pas élevées, avait-elle dit, mais dans les campagnes, ils ont leur potager, ils pourront s’en tirer. »

Ces dernières semaines, certaines communes ont commencé à prendre des mesures qui semblent sorties d’un autre âge : distribuer des lopins de terre aux chômeurs afin qu’ils cultivent des légumes et fassent des conserves avant l’hiver.

Les secrets de Véronique Courjault

vroniquecourjault.jpg

Le 23 juillet 2006, c’est à l’occasion d’un bref passage à son domicile de Séoul que Jean-Louis Courjault, ingénieur alors expatrié depuis quatre ans en Corée du Sud, a involontairement dévoilé le si lourd secret porté par son épouse. Ce jour-là, l’homme vient d’ouvrir le congélateur de sa buanderie pour y ranger des maquereaux lorsqu’il découvre les cadavres de deux nouveau-nés, emmaillotés dans des serviettes et emballés dans des sacs en plastique. Sous le choc et avant même de songer à prévenir Véronique, qui se trouve alors en vacances près de Tours, il alerte aussitôt la police. Avec des accents d’une désarmante sincérité, il répond aux questions des enquêteurs, permet la fouille de sa maison et autorise le prélèvement d’échantillons biologiques dans la salle de bains familiale – sans réaliser un seul instant qu’il vient ainsi de sceller le sort de son épouse. «Dès lors, estime Marc Morin, il ne se pardonnera plus d’avoir, sans le vouloir, précipité la perte de la femme qu’il aime.»

Désormais confondue par les tests ADN, qui la désignent formellement comme la mère des deux bébés congelés, Véronique Courjault tente un temps de nier l’évidence avant de passer aux aveux durant sa garde à vue, à Tours, début octobre. Devant des policiers médusés, elle reconnaît alors avoir successivement porté en 2002 et 2003, sans jamais en parler à ses proches, deux enfants qu’elle a étouffés dans sa salle de bains aussitôt après leur naissance. «Puisque cet enfant était de moi, je m’accordais tous les droits sur lui, même celui, extrême, de lui donner la mort», tente-t-elle alors d’expliquer. Évasive, elle précise aussi avoir choisi de congeler les deux petits corps parce qu’elle ne savait pas comment s’en débarrasser. Interrogée sur la façon dont elle a dissimulé ses grossesses à son entourage, elle se contente d’indiquer qu’elle portait des vêtements amples. Puis, à l’heure de conclure sa confession, elle admet avoir tué en 1999 un premier bébé dont elle aurait brûlé le corps dans l’insert de sa cheminée, alors qu’elle vivait à Villeneuve-la-Comtesse (Charente-Maritime).

(suite…)

Les mille excuses d’un mari violent

femmebattue.jpg

 C’est une sanction pour le moins inédite. Un époux violent a été condamné en Turquie à distribuer des milliers de tracts pour s’excuser publiquement auprès de son épouse. «Je demande pardon à ma femme pour l’avoir frappée ainsi qu’à toute la population d’Araç», peut-on lire sur les tracts. Une condamnation qui devrait aider à faire changer les mentalités, selon la juge. Malgré des lois draconiennes, les juges turcs se montrent souvent tolérants envers les maris violents.  (Libération)

 

Que pensez-vous de cette sanction? Est-elle juste? Et surtout est-elle suffisante pour dédommager la pauvre femme?

 

Parkinson : les pesticides doublent le risque chez les agriculteurs

De longue date, des études ont établi le lien entre la maladie et l’exposition aux pesticides et un tribunal de la Sécurité sociale l’a même reconnue en 2006 comme maladie professionnelle pour un ancien salarié agricole. Mais les études ne précisaient pas quels pesticides étaient incriminés et à quelle dose.

Les chercheurs ont mis en évidence chez les hommes exposés à des insecticides de type organochloré – qui regroupent par exemple le lindane, le chlordécone et le DDT, persistant dans l’environnement de nombreuses années après l’utilisation – un risque jusqu’à 2,4 fois plus élevé que la normale. Ces pesticides sont aujourd’hui interdits en France  (Le Monde)


Epandage de pesticide. 

Insécurité routière: les pays à éviter, et les autres

insicuritroutire.jpg

« 1,2 millions de morts et près de 50 millions de blessés». C’est le bilan annuel de l’insécurité routière dans le monde, selon une étude réalisée par la fondation Bloomberg Philantrophies, pour le compte de l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Le rapport, rendu public lundi après-midi par Michael Bloomberg, le maire de New-York, constitue le premier bilan d’insécurité routière jamais conduit à l’échelle du monde, puisqu’il concerne 178 pays sur les 193 recensés par l’ONU. Tous ont accepté de remplir un questionnaire détaillé de l’OMS pour contribuer à une étude qui croise un certain nombre de facteurs assez simples (alcool, vitesse, port de la ceinture de sécurité, port du casque, état de la législation) pour arriver à une cartographie complète de la sécurité routière sur le globe, automobilistes, piétons, et deux-roues compris.

Sur un sujet délicat, Libération a tenté, statistiques à l’appui, de dégager les principales tendances d’un rapport touffu.

Les pays où, on s’en doutait et maintenant on en est sûrs, il ne faut conduire sous aucun prétexte.

Si, en raison de leur nombre d’habitants, l’Inde, la Chine, les Etats-Unis d’Amérique, la Fédération de Russie compatabilisent le plus grand nombre de morts par an, les pays africains sont bien mal placés si on s’en tient au taux de mortalité pour cause d’accident de la route.

L’Erythrée arrive en tête de ce classement funèbre, avec 48,1 morts pour 100 000 habitants sans qu’on puisse véritablement mettre en cause sa législation. Le port de la ceinture y est obligatoire, les vitesses autorisées raisonnables (60 en agglomération), les deux-roues ne figurent pas parmi les victimes majoritaires et les Erythréens ont la bonne idée de ne pas boire. L’Egypte n’est pas loin derrière, avec 41,6 morts. Pourtant là aussi, l’alcool n’est pas en cause, pas plus que la vitesse ou la ceinture.

Mais le mauvais élève incontestable, malgré un ratio un peu inférieur (33,2 morts), c’est sans conteste l’Afrique du Sud. Les habitants de Johannesbourg ou du Cap obéissent exactement aux mêmes règles que nous, mais ils n’en font qu’à leur tête. La ceinture est obligatoire ? Ils ne sont que 50% à la mettre à l’avant et à peine 8% à l’arrière. L’alcool y est proscrit à partir de 0,05 g/dl, comme en France ? Peu importe, à en croire les chiffres,les Sud-Africains boivent avant de prendre le volant : l’alcool est responsable des accidents mortels dans 60% des cas.

(suite…)

le journal du 15 juin 2009

bongo.jpg 

Le président gabonais est mort, Sarkozy et Chirac à son enterrementle journal du 15 juin 2009 dans actualité mp3journalfrancaisfaciledu15juin.mp3

Ecoutez le journal en français facile  DU 15 JUI 2009

 

Une «enfant sauvage» découverte en Sibérie

enfantsauvage.jpg

Livrée à elle-même, la fillette de 5 ans aurait été élevée par des chats et des chiens dans un appartement délabré. Elle s’exprime en aboyant et paraît trois ans de moins que son âge.

Une «enfant sauvage» découverte en Sibérie dans actualité coeur-La police russe l’a surnommée «Mowgli», comme le personnage du «Livre de la jungle» de Rudyard Kipling. La protection de l’enfance a annoncé mercredi avoir découvert une fillette à l’état quasi sauvage, à Tchita, en Sibérie orientale, à 4.700 kilomètres à l’est de Moscou.

Natacha, 5 ans, a été trouvée prisonnière d’un appartement délabré où vivaient son père et ses grands-parents, qui ne s’en occupaient pas. Leur domicile s’apparente à une décharge, des gamelles s’entassant d’une pièce à l’autre.

Vêtue de haillons, l’enfant n’est jamais sortie de ce taudis, sans chauffage, ni eau courante. Elle «vivait dans des conditions de totale insalubrité. Il y avait une horrible puanteur», a expliqué à la chaîne de télévision, une responsable de la police locale.

Entourée de chiens et de chats, la fillette a très probablement été élevée par ces animaux, dont elle semble avoir copié le comportement. Lorsqu’elle a été découverte, elle «se jetait sur les gens comme un petit chien» et ne communiquait qu’avec «le langage des animaux». Elle comprendrait le russe, mais ne le parlerait que très peu.

(suite…)

Quel avenir pour les bistrots français?

bistrofranais.jpg

Plus de 2 000 cafés, bars ou brasseries ont fermé l’année dernière, faute d’efforts pour redorer leur image et améliorer leurs services. Six fermetures par jour. Et l’avenir est sombre. L’an dernier, plus de 2 000 bistrots ont mis la clé sous la porte. Du jamais-vu. Il n’y a plus que 38 600 cafés, bars et brasseries en France. «Ils étaient 500 000 en 1900, 200 000 en 1960 et 50 000 encore il y a deux ans, rappelle Bernard Boutboul, directeur général de Gira Conseil, cabinet d’études dans la restauration. Avec la crise économique, ils ont replongé. Ils paient de n’avoir pas su se remettre en cause face à l’émergence des nouvelles formes de restauration rapide et à l’interdiction de fumer.» Que s’est-il passé ?

(suite…)

Les produits des discounts ne sont pas forcement de qualité inférieure.

discount.jpg

La plupart des produits «hard discount» présentent des caractéristiques nutritionnelles comparables à celles des produits de marques, selon une étude de l’association de consommateurs CLCV publiée mardi.

Les produits des discounts ne sont pas forcement de qualité inférieure. dans actualité coeur-La CLCV tord le cou à une idée reçue. Dans une étude publiée mardi, l’association de consommateurs énonce en effet que les produits alimentaires «discount» ne sont pas de moindre qualité que les produits plus chers. Pour parvenir à ce constat, la CLCV a comparé les prix et étiquettes de 303 produits «hard discount», distributeurs et grandes marques. «Les différences que nous avons pu constater entre certains produits ‘discount’ et leurs concurrents restent limitées en nombre. Affirmer que les produits moins chers sont forcément de moindre qualité ne nous paraît donc pas fondé». La catégorie «marque de distributeur» tire son épingle du jeu. En effet, selon l’étude, «seuls trois produits sont épinglés comme étant de qualité médiocre alors que quinze semblent se distinguer par un bon rapport qualité/prix». (le Figaro)

Et vous? Allez-vous faire les courses chez LIDL ou dans d’autres discounts? Pensez-vous aussi que les produits sont de bonne qualité?

1...1011121314

Objectif CAPA |
info retour à l'emploi |
"THC":Tout les Hauts de Cagnes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un monde meilleur
| petou
| La route est longue, mais l...